PRAÇA 7 JOVENS – BRASILÂNDIA

PRAÇA 7 JOVENS – BRASILÂNDIA
Collectif Fabio Lol
Gabriela Bigo et Daniel Isk.

 

 

Brasilândia est un quartier situé au nord de la ville de São Paulo, qui a commencé à prendre forme dans les années 1930, lorsque les fermes se sont transformées en noyaux résidentiels.
Située, ue Pedro Pomar, la place est encerclée de rues avec des noms de combattants: Olga Benário, Steve Bico, Patrice Lumumba, Carlos Lamarca et Carlos Marighela ; elle nait en 2007 grâce à une initiative de la communauté locale et à ses combats au milieu des années 80 et 90.
Le nom de la place est un hommage à 7 jeunes personnes tuées dans un massacre qui a eu lieu le 2 février 2007 dans la région de Brasilândia.
C’était un lieu abandonné par le pouvoir public et mal fréquenté.
C’est alors, que débute ce processus de d’occupation de l’espace en le transformant en un lieu de convivialité et d’échange de répertoires.
C’est grâce à l’initiative des éducateurs et des habitants que le scénario s’est modifié en construisant de nouveaux imaginaires dans le quartier en incitant la venue de nouveaux personnages de la scène culturelle périphérie tel que le « Colectif 7 Jovens » et des projets comme le « Samba do Bowl », chaque premier dimanche depuis 2013.
Leur offrant en plus d’une assistance psychologique, des cours d’anglais, de cinéma, des bataille de rimes, le graffiti, des lectures de textes et de poésies, une piste de skate, un minigolf, deux terrains de sport, et une source d’eau propre. Un grand terrain de jeu et de convivialité « – Mieux vaut entendre le bruit de la samba que celui du son de fusillade », déclare Fábio Lol, artiste, éducateur artistique, organisateur du Samba Bowl et participant à cet essai photographique.

Malheureusement, en 2014, il y a eu un nouveau massacre et trois jeunes, amis des participants à ce reportage, ont été brutalement assassinés sur la place.
Jusqu’à présent, ces crimes n’ont jamais été résolus, mais ont servit à sensibiliser la communauté de l’importance de la place.

Aujourd’hui, elle est devenue un point de rencontre pour les enfants, les adolescents et les adultes. Tous les jours de la semaine, et pas seulement le week-end. Elle est devenue un lieu de rencontre, de sport, de loisirs et de culture de la communauté.

C’est la lutte de plusieurs générations d’habitants …

Mais il y a encore beaucoup à faire.