Daniel Le Boedec

Les Moken de Koh surin tai
ou la perte d’une identité

 

Le Breton Opticien
28, rue de la gare
Saint-Brieuc

 

La mer d’Andaman et ses eaux turquoises, les îles de l’archipel des Mergui au large du Myanmar et de la Thaïlande : domaine du peuple Moken.
Fameux pêcheurs, semi-nomades dont la mer est le territoire sans frontière, apatrides, leur présence dérange les autorités des états voisins.

Après le tsunami de 2004 et la destruction de nombre de leurs Kabangs, les moken du sud de l’archipel se sont trouvés démunis. Le gouvernement thaïlandais a alors saisi l’opportunité de les sédentariser en créant ce  » village-camp  » de l’île de Surin.

Perte de leur liberté, de leur mode de vie ancestral… Rupture catastrophique !